Comment reconnaître le burn-out maternel et comment l’éviter ?

Dans une précédente vidéo, je vous parlais de stress maternel, et comment en sortir.Aujourd'hui, je vais vous parler de burn-out maternel.

Le burn-out professionnel est bien connu et reconnu. La recherche a identifié les facteurs de stress professionnel jouant un rôle prépondérant dans le développement du burn-out. Et vous savez quoi ? On retrouve les mêmes facteurs de stress dans la vie d'une maman !
Quand les facteurs de stress s'accumulent et que les ressources diminuent, le burn-nout maternel apparaît.

Je vous explique comment le burn-out apparaît, pourquoi il n'atteint pas toutes les mamans et surtout comment l'éviter.

Dans les prochaines vidéos, je vous expliquerai comment acquérir des ressources pour contrebalancer les facteurs de stress, et éviter de développer un burn-out. Si vous souhaitez les recevoir, inscrivez-vous à ma lettre d'information en renseignant le formulaire dans la barre latérale !

Le burn-out professionnel

La 1ère phase du burn-out, l’épuisement émotionnel, apparaît à la suite d’une accumulation de stress modérés, mais qui exigent beaucoup d’énergie pour y faire face parce qu’ils sont chroniques, répétitifs, et que rien ne semble présager de leur fin (mauvais sommeil, maladie chronique…) ;

La recherche a identifié certaines facteurs de stress comme jouant un rôle prépondérant dans le développement du burn-out.

Les facteurs de stress reconnus pour conduire au burn-out professionnel :

  • Surcharge de travaille
  • absence de contrôle sur des situations, des événements, les conditions de travail…
  • Imprévisibilité (caractère imprévu des situations et des événements)
  • Absence de récompenses ou de reconnaissance pour le travail accompli
  • Absence de soutien moral et social
  • Absence de formation appropriées en vue d’accomplir les responsabilités confiées

Ça ne vous rappelle pas quelque chose ?

Parallèle avec le rôle de mère

Violaine Guéritault, qui a écrit "La Fatigue émotionnelle et physique des mères: Le burn-out maternel" s'est amusée à faire un parallèle entre les facteurs de stress professionnels et maternels. Elle s'est rendu compte que tous les stresseurs reconnus dans le milei professionnel existaient aussi dans le "travail" de mère. Et que ce qui pouvait mener au burnout professionnel pouvais aussi mener au burn-out maternel.

Voyons cela de plus près...

  • Surcharge de travaille : une mère est de garde 24h / 24 et 365 jours par an, quelles que soient les circonstances, pendant un nombre d’années indéterminé et sans que la possibilité de démissionner soit jamais une option !
  • absence de contrôle sur des situations, des événements : je me vois, assise dans la salle des urgences avec ma fille de 3 ans qui vient de s’ouvrir la tête sur le coin de la table basse du salon… 30 mn avant de partir en vacances !
  • Imprévisibilité : comme beaucoup de mamans, vous devez vous demander quand vous aurez la possibilité de faire une nuit de sommeil complète ou quand il vous sera possible de finir n’importe quelle tâche entamée sans être interrompues mille fois...
  • Absence de récompenses ou de reconnaissance pour le travail accompli : vous souvenez-vous de la dernière fois où votre conjoint, un membre de leur famille ou de votre entourage proche vous a dit en souriant « tu es une maman formidable, les enfants ont beaucoup de chance d’avoir une mère comme toi... » ?
  • Absence de soutien moral et social : nous recevons des tonnes de conseils contradictoires venant de la famille, de livres spécialisés, des spécialistes qui défilent à la télé et à la radio sur la façon d’élever nos enfants… Mais pas nous recevons rarement le soutien psychologique, émotionnel et matériel dont nous aurions besoin!
  • Absence de formation appropriées :pour être mère, il faudrait être diplômée en art culinaire, médecine, finance, gestion, management, décoration… Les mères doivent assumer tous ces rôles sans formation préalable !

Les facteurs de stress dans le vie d’une mère sont les mêmes que ceux qui mènent au burn-out professionnel.

Symptômes du burn-out 

  1. Épuisement psychologique et physique
  2. Détachement émotionnel vis-à-vis des enfants
  3. Reniement e ce qui est positif dans sa vie de mère
  4. Jugement négatif sur soi (je suis une mauvaise mère, je suis incompétente, j’ai honte).

Comment l’éviter ?

Mais heureusement, toutes les mères ne sont pas en burn-out !
On estime que 5 % de la population est en burn-out parental et que 8 % présente de forts risques de brun-out parental.
Je souhaite simplement attirer votre attention sur le fait que LE STRESS MATERNEL EXISTE . Il est important d’en prendre conscience et de l’accepter pour éviter qu’il ne s’accumule trop et qu’il débouche sur un burn-out.

Le burn-out arrive quand les stresseurs sont plus importants que les ressources.

Dans les prochaines vidéos, je vous expliquerai comment supprimer certains facteurs de stress et surtout comment acquérir des ressources pour contrebalancer ces derniers. Alors n'hésitez pas à vous inscrire à ma lettre d'information en renseignant le formulaire sur la côté de la page !

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *