fbpx

6 conseils pour une rentrée zen

Et voilà, les vacances d’été sont déjà derrière nous et il est déjà temps de préparer notre rentrée et celle de nos petits. Cette période étant souvent synonyme de stress, d’angoisse et de fatigue, je vous livre 6 conseils pour la vivre sereinement et joyeusement. Suivez le guide !

1) On remet les pendules à l’heure !

Enfant se réveille

On remet les pendules à l’heure !

« Mais Maman, il est pas tard, j’ai pas envie d’aller me coucher ! s’il te plaît je peux regarder encore un épisode ? » me dit loulou avec son regard suppliant. Ça vous rappelle quelque chose ?

Pendant les vacances, on a lâché sur le rythme de coucher, des repas, etc. Pas facile de revenir à un rythme scolaire et à une heure de coucher décente. Mais une semaine avant la rentrée, il est grand temps de recaler tout ça !

Je vous conseille donc d’avancer l’heure du repas et du coucher d’un quart d’heure chaque jour, jusqu’à arriver à l’heure de coucher normale. Et pas d’exception pendant le week-end précédant la rentrée !

Pour aider les enfants à partir de 6 ans, autorisez-les à lire plus longtemps que d’habitude en mettant toutefois une limite de temps. Et n’oubliez pas d’éteindre les écrans et autres tablettes au moins 1 heure avant d’aller au lit.

2) Côté fournitures, on est au point

Côté fournitures, on est au point

Côté fournitures, on est au point

Ah la corvée des fournitures ! Je ne connais pas qu’un seul parent qui aime ça. Pourtant, ça peut devenir un moment de complicité, qui prépare l’enfant à sa rentrée pour qu’il la trouve plus sympa.

Prenez-vous y à l’avance pour éviter la cohue de dernière minute et les ruptures de stock, et faites vos achats avec votre enfant en le laissant choisir un ou deux trucs (par exemple une trousse ou un classeur). On a dit UN ou DEUX trucs hein ? Que ça ne se termine pas en bagarre parce qu’il ne veut que des bidules qu’il a vu à la pub 😉

3) On cultive la zénitude

Rentrée angoissante pour les enfants

Pensez que pour nos enfants, la rentrée est souvent stressante

Même si la rentrée vous stresse (les achats, les rendez-vous, le tri…), essayez de rester zen !
Pensez que pour nos enfants, la rentrée est souvent stressante aussi : la peur de l’échec, de décevoir, la timidité, la difficulté à s’intégrer dans un groupe, un trouble de l’apprentissage …. Les facteurs de stress sont  nombreux et c’est à nous, parents, de limiter cette anxiété et ses effets négatifs sur nos enfants.

Voici quelques conseils pour que vous et lui soyez plus zen :

  • Faites sentir à votre enfant que vous vous intéressez à ses apprentissages : ménagez-vous des temps pour vérifier ses devoirs, ses cahiers et classeurs. Valorisez son travail et ses progrès (même minimes).
  • Aménagez avec lui un espace bureau dédié à la vie scolaire : cela lui  permettra de matérialiser le changement à venir et de créer une attente.
  • Essayez d’adopter une certaine distance avec l’école : il est important que vous vous intéressiez à sa scolarité mais n’en faites pas trop. Si vous cultivez trop d’attente par rapport à l’école, cela lui mettra une pression inutile. Au contraire, si vous dévalorisez l’école, les enseignants et les apprentissages, il en sera tout déboussolé.
  • Ne sur-réagissez pas au 1er bobo : un petit problème peut vite devenir pour lui un grand souci au quotidien… L’écoute et l’empathie l’aideront à se sentir soutenu et à trouver des solutions par lui-même, ce qui favorisera son autonomie et son estime de soi.
  • Valorisez ses compétences : il n’y a pas que le Français et les maths dans la vie. Le sport, la musique, le dessin, ses qualités personnelles, sa bonne humeur, sa capacité à se faire des copains sont aussi des motifs de grande satisfaction. Faites-le savoir à votre enfant qui gagnera confiance en lui et en ses capacités.
  • S’il rentre dans une nouvelle école, faites une visite avec lui avant la rentrée, renseignez-vous sur les activités annexes, et valorisez-les. Parlez-en avec lui, sans en faire trop pour ne pas lui mettre la pression : ses doutes, ses craintes, ses envies…
  • Pour les plus petits, la rentrée est souvent angoissante (pour nous aussi !). Préparez-là en douceur en lui lisant des livres sur l’école (c’est rassurant de voir que son héros préféré vit aussi ce grand jour) et en évoquant les souvenirs agréables d’autres rentrées scolaires (ses frères et sœurs, les vôtres…). Le jour J, posez une matinée si possible pour prendre le temps. Et n’oubliez pas son doudou ! Vous pouvez aussi lui donner un petit mot, une photo de vous, un petit objet symbolique dans lequel vous aurez mis une réserve de bisous et de câlins pour la journée…

4) On réintroduit les routines

La routine du matin

La routine du matin

Les routines sont mes meilleurs compagnon éducatifs ! Et pour cause, elles ont de nombreux avantages :

  • Elles donnent un sentiment de confiance et de sécurité aux enfants : le fait de savoir à l’avance ce qu’il va se passer les rassure,
  • Lorsqu’on ajoute des horaires aux routines, cela apprend aux enfants à se repérer dans le temps. Vous pouvez vous aider d’une grosse horloge ou d’un minuteur. Voici quelques idées sympas.
  • Elles limitent les conflits : comme les règles sont écrites, nous avons moins besoin d’user d’autorité,
  • Elles favorisent l’autonomie, et donc la confiance et l’estime de soi des enfants.

Pendant les vacances, à fortiori celles d’été, on a tendance à relâcher les routines. Les horaires sont plus souples, on n’a plus envie de contraintes. Il est donc temps de les remettre en place :

  • La routine du matin : lever, petit-déjeuner, brossage de temps, habillement…
  • La routine du soir : devoirs, bain, pyjama, on met la table, le repas, les dents, l’histoire, la préparation du cartable et des habits pour le lendemain…

Selon l’âge de l’enfant, la routine est évidemment à adapter. Pour les petits, il est utile de proposer une routine avec des images .

Routine enfant grand

A chaque fois qu’il a terminé une tâche, il met une croix au feutre veleda (c’est effaçable!).

Pour mon grand, j’en ai créé une sur une feuille que j’ai glissé dans une pochette en plastique. A chaque fois qu’il a terminé une tâche, il met une croix au feutre veleda (c’est effaçable!).
Ne vous inquiétez pas si dans les premiers jours, vous êtes obligé de répéter plusieurs fois ce qu’ils ont à faire. Au bout de 3 semaines ou un mois, cela sera devenu une habitude pour eux et ça roulera tout seul !

 

 

 

 

5) Le Jour J : évitez la course du matin

Pour garantir une rentrée zen, faites en sorte d’éviter de courir et de stresser le matin même. Pour cela :

  • Préparez toutes les affaires la veille,
  • essayez d’arriver un peu en avance à l’école
  • évitez d’allumer la télévision dès le matin

Des études ont démontré qu’avoir une activité physique de quelques minutes à la lumière du soleil augmente de 30 % notre niveau de bonne humeur. Alors réglez votre réveil 15 mn plus tôt et marchez 10 mn avant le rush du matin !

6) Ne vous mettez pas la pression et libérez-vous du temps !

Maman débordéeRelâchez la pression et dites-vous une bonne fois pour toute que la mère parfaite n’existe pas. Ça n’est pas la fin du monde si vous utilisez des surgelés au lieu de cuisiner frais ou si vous commandez une pizza une fois de temps en temps !

En semaine, prévoyez des repas simples pour le soir

Personnellement, je ne fais pas de viande le soir (surtout que les enfants en ont eu à midi à la cantine). Je fais des trucs à base de céréales et légumes, faciles et qu’ils aiment. Pour les légumes, j’utilise les crudités ou les surgelés bruts (haricots verts, petits pois, épinards…). Ça donne : couscous + petits pois, gnocchis + épinards à la crème, pommes de terre + haricots verts, tarte salée aux légumes (pâte toute prête et julienne de légumes surgelée), carottes râpées + œufs à la coque/mouillettes, pâtes + courgettes à la crème, chili végétarien (avec haricots en boite, oignons, sauce tomate et riz)…

Apprenez-leur l’autonomie, cela vous fera moins de boulot

tableau d'autonomie

tableau d’autonomie pour les petits

Comme pour les routines, ça met un peu de temps à s’installer mais une fois que c’est fait, ça roule tout seul. Avec les plus petits, on peut créer un tableau où sont définies 3 missions précises que l’enfant doit faire chaque jour (si possible avec des images). A chaque fois qu’il a bien fait, il colle une gommette. Ça le rend très fier de lui et ça vous libère du temps.

Pour les plus grands (à partir de 4 ans), on peut créer un calendrier pour répartir  certaines tâches de la maison (en fonction de l’âge) : mettre la table, débarrasser, vider le lave-vaisselle, nettoyer la table, passer un coup de balai, sortir la poubelle…

Si vos enfants ont entre 2 et 6 ans, profitez de leur période sensible à l’ordre pour leur donner de bonnes habitudes !

Faites vos courses au drive

C’est fou le temps que ça fait gagner ! En plus, on est pas tenté d’acheter plein de trucs qui sont pas sur la liste, ni d’emmener les petites monstres qui vont réclamer plein d’autres trucs !

Limitez le nombre de lessives

Les enfants confondent souvent panier à linge sale et armoire. Expliquez-leur qu’un vêtement qui n’est pas sale peut se remettre une ou deux fois (voire plus pour une jean).

Arrêtez le repassage

Personne ne vous en voudra si vos draps ou la chemise de votre loulou sont froissés ! Et achetez des vêtements qui ne se froissent pas. Ca change la vie 😉

Limitez les douches et les bains

Selon votre seuil de tolérance, vous pouvez aussi limiter le nombre de douches ou bains par semaine. Sauf s’ils sont tout plein de transpiration ou de boue, les enfants n’ont pas vraiment besoin de se laver tous les jours. En plus, c’est un geste écolo 😉

Voilà mes quelques conseils pour vivre une rentrée plus sereine. J’espère qu’ils vous seront utiles. Partagez en commentaires vos trucs et astuces pour rendre cette période moins stressante et dites-moi ce que vous avez pensé de cet article !

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *