fbpx

Que va créer la distanciation sociale chez nos enfants ?

Ca y est ! Il paraît qu’on est déconfinés !
Mmmm… quand même je me pose la question quand je lis le protocole sanitaire imposé par le Gouvernement pour la réouverture des école à partir de la semaine prochaine. 🤔

J’ai eu un choc en le lisant. En voici quelques extraits :

  • Toute circulation d’élève et tout déplacement dans l’enceinte de l’école doit se faire en suivant strictement les consignes et le balisage au sol. Une fois installé en classe, les déplacements ne seront plus autorisés. Votre enfant devra donc rester assis à sa place jusqu’à la récréation.
  • Lors des récréations, vos enfants devront respecter les mesures de distanciation (ne pas s’approcher d’un camarade à moins d’1m). Aucun jeu (vélo, ballon, etc) ne sera sorti. Il sera interdit de prêter ses jeux. Les jeux de « courses-attrapes » seront également interdits car ils ne permettent pas de respecter les distances préconisées.
  • Le lavage des mains sera régulier (normalement toutes les heures + à chaque entrée en classe, avant/après la récréation, avant/après la cantine, après avoir éternué, etc).

Ça ressemble pas à un règlement de prison pour toi ?

Que va créer la distanciation sociale chez nos enfants ?Sans parler des plus petits en maternelle et en crèche qui auront face à eux des adultes masqués et qui ne pourront pas faire de câlins. Or un  petit enfant a besoin :

  • de lire les expressions du visage pour comprendre. Je te recommande de regarder l’expérience du visage impassible qui en dit long sur le sujet .
  • de contact et d’amour. Il ne peut pas passer une journée entière sans. C’est vital pour lui.

Ce protocole va à l’encontre des besoins fondamentaux des enfants

Les enfants ont besoin de bouger  et d’être en lien avec les autres.
Je ne parle pas de souhait ou d’envie… Je parle de BESOIN.

On n’imaginerait pas priver un enfant de nourriture ou de sommeil pour le protégrer ? Alors pourquoi le prive-t-on de pouvoir bouger (besoin physiologique de base !) et de recevoir de l’amour ?

Ce protocole remet en cause le rôle de l’école…

… Celui de créer du lien social.

Après 2 mois de confinement, les enfants ont besoin de retrouver du lien social. Or, comment faire quand on leur demande de jouer seul, de ne pas croiser leurs copains ?

je sais que les écoles ne sont pas responsables. Les enseignants font de leur mieux pour accueillir les enfants le mieux possible tout en respectant un règlement complètement absurde.

Ne créons pas une génération de traumatisés

Generation traumatisee

ce contexte apprend à l’enfant la peur de l’autre, va réer des traumatismes

Dans la conférence en ligne « L’éducation au temps des crises » organisé par le Magasine Kaizen, Catherine Gueguen, pédiatre spécialiste des neuro-sciences affectives, met en garde contre les effets délétères de la période actuelle sur les enfants.

Les 2 mois de confinement ont certainement fortement stressé les enfants. Car même avec la meilleure volonté, les parents n’ont sans doute pas pu protéger leurs enfants du stress que représente cette période.

La modification de leurs habitudes, le manque de lien social, l’école à la maison, l’inquiétude de leurs parents qu’ils ressentent…. Tout cela a contribué à les stresser de manière plus ou moins importante.

Or, les enfants sont très sensibles au stress. Cela peut grandement affecter le développement de leur cerveau, leurs comportements, leur confiance en eux et dans les autres, leur sécurité intérieure…

Et le stress causé par le confinement va être augmenté par les conditions d’accueil anxiogènes imposées par le protocole sanitaire du Gouvernement.

Catherine Gueguen va même jusqu’à appeler à « ne pas créer une génération de traumatisés » ! Elle explique que ce contexte, qui apprend à l’enfant la peur de l’autre, risque de créer des troubles anxieux et obsessionnels chez les enfants.

Est-il vraiment nécessaire d’imposer une distanciation sociale aux enfants ?

Catherine Gueguen rappelle que les enfants ne sont pas à risque et sont très peu touchés par le virus (sauf cas exceptionnel et en cas d’autres maladies pré-existante). Selon les dernières études, il semblerait que les enfants ne soient pas porteurs du virus.

Elle rappelle aussi que les conditions d’accueil imposent que les enfants accueillis à l’école ou en crèche ainsi que les adultes qui y travaillent, ne soient pas malades et qu’aucun membre de leur famille ne le soit.

Pourquoi donc imposer de telles conditions anxiogènes ?

Mettre les enfants à l’école ou pas ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

On peut être obligé de reprendre le travail et ne pas avoir le choix.

Ou juste avoir besoin de souffler une journée ou deux par semaine. Après le confinement, cela peut s’avérer salutaire. Car rester à la maison dans une atmosphère emprunte de stress n’est pas forcément une meilleure solution.

Et peut-être que les gestes barrière imposés par le protocole te rassurent. Et c’est aussi OK.

Mon propos n’est sûrement pas de juger les parents qui remettent leurs enfants à l’école car moi aussi je rêve que les miens y retournent pour avoir un peu de calme 😉

Je trouve juste que le protocole, rédigé par des gens qui n’y connaissent rien aux enfants, est dangereux pour leur bien-être mental et affectif.

Alors j’ai une seule recommandation pour toi :

jeu langage des enfants

Le jeu est le langage favori des enfants

Si  ton enfant retourne à l’école, il est important de le préparer car il ne retrouvera pas l’école qu’il a connu avant le confinement.

Je t’invite donc à expliquer à ton enfant comment se passera l’école, les gestes barrière et la distanciation. Le fait qu’il ne pourra ni croiser ses amis ni jouer avec eux. Le fait qu’il ne pourra pas bouger sans autorisation.

Et encourage-le à s’exprimer le plus possible, à raconter sa journée.
Tu peux utiliser le jeu car c’est le langage privilégié des enfants. En jouant avec deux poupées ou en reproduisant la journée avec des playmobils, il te racontera ce qui l’a choqué et pourra mettre des mots. Tu pourras alors lui expliquer et le rassurer.

Voici en prime, une vidéo

Christelle Ferrand, spécialiste en pédagogie, m’a interviewé samedi 9 mai pour donner quelques billes aux parents inquiets par la montée de nervosité de leurs enfants et par les conditions du déconfinement.

 

Recherches utilisées pour trouver cet articleactivités enfants pour respecter la distanciation, enfants à l\ecole distanciation, enfants à lecole distanciation, distanciation sociale enfant

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *