Marre des comportements difficiles !

Ton enfant fait des crises au supermarché, à la sortie de l’école ?

il n’écoute pas, s’oppose systématiquement ?

Cela t’irrite, tu as du mal à garder ton calme et tu t’en veux après ?

Tu as remarqué toi aussi ?

Les enfants d’aujourd’hui sont plus difficiles qu’hier

Et oui, aujourd’hui, les enfants :

  • ont beaucoup plus de mal à se concentrer,
  • ils sont plus actifs
  • Ils sont plus rebelles,
  • Ils se mettent dans tous leurs états, font des crises…

Est-ce que c’est un problème d’éducation ? Est-ce que c’est un problème d’autorité ?

Je ne pense pas car en France, nous sommes le pays le plus autoritaire d’Europe.

Je pense que la société change, les enfants sont éduqués dans un cadre différent par des parents eux aussi différents.

Mais alors j’entends les parents dire que leurs enfants sont difficiles qu’il ont des comportements problématiques, qu’ils ont tout essayé et que rien ne fonctionne.

Est-ce ton cas aussi ?

Comprendre le comportement pour le désamorcer

un comportement difficile est unsymptômeUn comportement difficile est un symptôme : comme la fièvre est le symptôme d’une maladie. Elle nous aide à trouver la maladie.

Parfois il s’agit d’un petit virus sans gravité et d’autres fois, ce peut être plus grave comme une crise d’appendicite.

De la même manière, le comportement difficile est un symptôme du problème que l’enfant. Et si on ne prend pas la peine de chercher ce qu’il y a dessous, on peut passer à côté d’un problème grave, comme du harcèlement par exemple.

La première chose à faire est donc de modifier notre regard…

Pour ne plus se dire « Oh ! Ce comportement est un comportement problème ! » … Chaque fois que je m’entends dire cela, je réalise « Non ! Ce comportement est un symptôme. Qu’y a-t-il dessous ? ».

Dans l’atelier « Stop aux crises » que j’anime, je vous apprend à décrypter les causes pour arriver à sortir des situations difficiles sans cris, sans pleurs, sans culpabilité.

Les principales causes des comportements « difficiles »

La plupart du temps, les comportements difficiles sont causés par :

a) L’âge et le stade de développement de l’enfant

On a souvent tendance à interpréter un comportement difficile comme une manifestation de mauvaise volonté ou d’insolence, pourtant la plupart sont juste normaux pour leur âge !

Par exemple, à deux ans, l’enfant veut faire tout seul (d’ailleurs, sa phrase favorite et « tout seul ! ») et il si vous lui ouvrez son yaourt ou son œuf à la coque, il est capable de faire une crise monumentale ! C’est tout à fait normal à cet âge !

Dans Stop aux crises, on étudie la grille des comportements liés à l’âge.

b) Un défaut d’information

Il dessine sur le mur…
En maternelle, des feuilles sont collées aux murs et les enfants dessinent dessus. Il ne leur vient donc pas à l’esprit qu’il est interdit d’écrire sur les murs !

Avant de le gronder,posez-vous la question : « connaît-il les règles d’usage ? », « Est-ce que je lui ai déjà dit ? ».

c) L’imitation

Nous sommes les premiers modèles de nos enfants. Si nous avons tendance à crier ou à dire des gros mots, ils feront de même.

Si nous passons du temps devant notre téléphone, ils seront plus attirés par les écrans…

d) Le stress

Les 3 réactions au stressLe stress est un système archaïque de la survie de l’être humain, c’est grâce  à  lui que nous sommes là aujourd’hui, c’est le même depuis toujours.

Imaginez : vous êtes une femme, un homme préhistorique. Soudain, un tigre à dents de sabre surgit ! l’information visuelle  est  transmise  à  votre cerveau  qui  sonne  l’alarme et déclenche une  décharge d’hormone de stress qui vous permet de réagir automatiquement (sans réfléchir).

Les 3 façons de réagir

1. L’attaque : taper, lancer des objets, crier.  Émotion associée : la colère

2. La fuite : attention qui se disperse, incapacité à se concentrer,agitation, Émotion associée : la peur.

3. Le figement  : c’est comme la souris qui fait la morte face au chat ne se dit pas qu’elle va faire la morte, son cerveau dicte sa réaction elle ne peut plus bouger. Les enfants sont souvent figés par le stress.

Nous sommes tous équipés des 3 types de réactions, et on peut passer de l’une à l’autre.

Pourquoi nos enfants sont-ils stressés ?

Dans 90 % des cas, c’est une accumulation de tensions.

On ne l’imagine pas toujours, mais les journées des enfants sont très stressantes !

  • Ils doivent se conformer à des règles pas toujours adaptées, comme de rester assis pendant longtemps, attendre pour aller faire pipi
  • ils se font gronder par la maîtresse
  • ils se disputent avec un petit copain

Le réservoir de stress se remplit au fur et à mesure de la journée.

Et l’enfant a besoin de le vider devant la personne en qui il a le plus confiance, c’est à dire vous !

Et cela prend la forme d’une grosse crises, de râleries, de chouinements… tout dépend de l’importance du stress et du tempérament de l’enfant.

Nos réactions de parent face à un comportement difficile

Le cercle vicieux du stressQuand je me sens énervée, que je me mets à crier, à menacer, à insulter… C’est aussi le stress qui me fait réagir comme ça !

Le Problème, c’est que mon stress déclenche celui de mon enfant, qui va lui aussi réagir par l’attaque, la fuite ou le figement. J’obtiens donc le contraire de ce que je recherchais.

Mon objectif est d’éduquer : Comment sortir de ce cercle vicieux ?

Si Cette approche te plait et que toi aussi tu veux apprendre comment faire concrètement, je te propose un atelier « Stop aux crises, je gère ! » créé par Isabelle Filliozat.

Dans ces ateliers « Stop aux crises, je gère ! » nous parlerons :

  • des étapes de maturation du cerveau des enfants
  • des comportements naturels à chaque âge
  • de nos réactions de parents qui sont souvent des réactions de stress
  • d’outils de gestion du stress, le nôtre et celui de nos enfants
  • d’une grille de lecture qui permet de décoder et comprendre les comportements de nos enfants qui posent problème

Si vous êtes dans la région nantaise, vous pouvez vous inscrire à l’atelier que j’animerai les 30 novembre, 7 et 14 décembre ici >>

Si vous souhaitez être tenu au courant des dates des futurs ateliers, inscrivez-vous à ma lettre d’information en renseignant votre nom et votre e-mail dans le formulaire en bas de cette page.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *