fbpx

Le confinement me monte à la tête

Les quasi 8 semaines de confinement commencent à me monter à la tête.

Et oui, tout coach parental que je suis, moi aussi je ressens le stress dû au confinement. Du coup, je me sens plus réactive, plus tendue que d’habitude.

Si tu te sens plus à fleur de peau, si tu t’énerves plus vite… c’est normal.

Notre balance parentale est en déséquilibre.

Je t’explique.

La balance parentale

Elle est composée de deux partie :
• La partie stresseurs : tout ce qui peut nous stresser dans notre vie
• La partie ressources : tout ce qui nous fait du bien et peut alléger notre stress

Quand on se sent bien, la balance penche plutôt du côté ressources :

La balance parentale

La balance parentale

 

Mais en ce moment, force est de constater que les stresseurs sont nombreux et que les ressources diminuent à la vitesse de l’éclair !

Dans notre vie de parent, nous avons, de base, déjà pas mal de facteurs de stress comme :

  • La fatigue : les mamans perdent en moyenne 600 heures de sommeil la 1ère année de leur enfant.
  • Les doubles journées : quand on travaille et qu’on commence notre 2è journée quand on va chercher les enfants
  • le manque de liberté et les contraintes : être parent 24h/24, 365 jours par an. C’est beaucoup de stress pour une seule personne ou pour un couple alors que traditionnellement, un enfant s’éduque en communauté. Il existe d’autres contraintes comme d’avoir un métier qu’on n’aime pas ou de devoir vivre dans un appartement qu’on n’a pas choisi…
  • Les jugements : de l’entourage, de la société… c’est difficile à vivre et ça augmente le stress.
  • le sentiment d’impuissance : face au comportement ou à la détresse de mon enfant
  • La pression du temps : les horaires de l’école, du travail, des transports…

Heureusement, on a des ressources qui nous permettent de gérer notre stress comme :

  • les loisirs : les sorties au restaurant, le sport, le shopping, le ciné…
  • les balades dans la nature au bord de la mer…
  • les relais pour souffler : les grands-parents, la famille
  • les vacances, les voyages…

Sauf que pendant le confinement, on a plus de stresseurs et moins de ressources que d’habitude

De nouveaux stresseurs comme : l’école à la maison, les disputes avec les enfants et notre conjoint(e), le manque de liberté, les messages anxiogènes arrivant des médias…

Et aussi moins de ressources : plus de loisirs, ni de relais pour souffler.

Du coup, le stress augmente et ne peut être suffisamment contrebalancé par les ressources.

 

Balance parentale pendant le confinement

Balance parentale pendant le confinement

 

Résultat ?

On se sent à fleur de peau, on hyper-réagit au moindre chouinement ou râlerie de notre enfant, on s’énerve, on crie… et on s’en veut.

Alors que faire en ce moment pour se sentir moins stressé(e) ?

Il est urgent d’essayer de limiter les stresseurs et d’augmenter les ressources pour faire pencher la balance dans l’autre sens.
Selon ton contexte et ta situation, tu pourras plus ou moins agir sur certaines stresseurs.

  1. Commences par faire la liste de tes stresseurs (tu peux t’inspirer de la liste qui est dans le schéma ci-dessus mais tu en as peut-être moins ou plus).
  2. Demandes-toi pour chaque stresseur : est-ce que je peux le diminuer ou le supprimer. Par exemple : est-ce que je peux lâcher sur les devoirs, lâcher un peu sur la perfection du ménage, remplir le réservoir de mon enfant pourqu’il cesse ses comportements difficiles… ?
  3. Fais la liste de ce que tu pourrais avoir comme ressource : vous relayer avec ton/ta conjoint(e) pour vous ménager chacun une heure dans la journée pour faire un truc qui vous ressource, ne plus écouter les infos…

La partie ressources ? J’appelle ça, remplir son réservoir d’amour. Je te propose une vidéo ici sur le sujet en bas de cet article.

Personnellement, j’ai :

  • Lâché sur les devoirs : au lieu de passer deux heures stressantes et conflictuelles avec mes deux enfants (4 heure en tout!) j’ai décidé de passer ce temps à faire des activités avec eux. C’est gagnant, gagnant : ils apprennent via ces activités (concentration, mesures, mouvement…) et on le fait dans la bonne humeur !
  • Le fait de passer plus de temps de qualité avec les enfants remplit leur réservoir et diminue leurs comportements difficiles. Ils sont beaucoup plus cool et moi aussi.
  • Lâché sur la perfection du ménage : c’est plus le bazar que d’habitude, la chambre des enfants est un vrai capharnaüm… Tant pis !
  • Je prends une heure par jour pour faire un truc rien que pour moi : sport, balade dans la nature (j’habite à la campgne) ou quand il fait beau, lecture dans une chaise longue dans le jardin en écoutant les petis oiseaux. Ca me fait un bien fou !

Alors qu’est-ce que tu pourrais faire pour remplir ton réservoir ?

 

Voici la vidéo sur le réservoir d’amour que j’ai proposé lors du défin en tout début de confinement :

 

Si tu en as marre des crises de tes enfants , inscrits-toi via le formulaire ci-dessous. Tu recevras des infographies pour mieux comprendre et gérer les crises et tu recevras mes articles et mes vidéos par mail !

Recherches utilisées pour trouver cet articleMONTE A LA TETE, confinement me monte a la tête

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *