fbpx

Qu’est-ce qu’il faudrait pour que vous vous sentiez à nouveau heureux(se) d’être parent ?

  • Malgré tous vos efforts, vos émotions débordent, vous n’arrivez pas à rester zen, à ne pas vous énerver contre vos enfants ?
  • Vous n’arrivez pas à maîtriser votre colère, votre impatience, vos cris et vos propos blessants envers ceux que vous aimez et cela vous frustre ?
  • Vous connaissez plein d’outils de parentalité bienveillante, mais vous n’arrivez pas à les mettre en pratique dans la vraie vie ?
  • Vous vous demandez comment font ces parents qui gardent leur sang-froid en toute circonstance et vous vous sentez nul(le), incompétent(e) ? Vous pensez peut-être aussi que vos enfants sont plus difficiles que ceux des autres ?
  • Vos enfants vous réclament perpétuellement de l’attention et cela vous épuise ?
  • Vous avez l’impression de ne jamais avoir de temps pour vous ?

J’ai une bonne nouvelle : sortir de cette spirale infernale c’est possible !

Dans ces articles, je partage avec vous mes astuces , mes petits pas, mes progrès, mais aussi mes difficultés, mes remises en causes et mes limites >>

Bahia Bedjaoui, coach parentale

Je m’appelle Bahia et moi aussi je suis passée par là. Quand j’ai eu mon premier enfant, j’ai traversé des moments difficiles : fatigue, stress, pression extérieure et intérieure… Je criais, punissais, je pétais régulièrement les plombs… Bref, le quotidien avec mon petit bout n’était pas serein et je me suis aperçue que j’étais très loin d’être la Maman parfaite que j’avais imaginé.

Je suis donc passée par une période de forte culpabilité face à ce que je jugeais être mon incapacité à être une bonne mère… D’autant que j’avais l’impression que les autres parents semblaient bien se débrouiller eux !

Alors, je me suis intéressée à l’éducation bienveillante et j’ai acquis des tas d’outils et de méthodes. La mise en pratique de toutes ces connaissance est ardue et peu naturelle lorsqu’on a toujours fonctionné autrement (et que l’on a reçu une éducation traditionnelle). C’est comme de s’obliger à parler une langue étrangère. Dès qu’on est fatigué, on se relâche et on reprend ses anciennes habitudes !

J’ai alors fait un travail sur moi-même et j’ai découvert un truc simple mais génial : pour être bienveillant avec les autres, on doit d’abord être bienveillant avec soi-même. Garder son calme, être bienveillant, cela s’apprend, mais paradoxalement pas avec des outils d’éducation bienveillante… en tout cas pas dans un premier temps. Il faut d’abord passer par une période de recentrage, de guérison et d’acceptation.

J’ai entamé ce chemin et je vous assure qu’il porte ses fruits. Il n’est pas terminé, et je ne suis pas certaine qu’il se termine jamais. Prendre soin de soi, de ses émotions et de ses besoins doit faire partie des bonnes habitudes à acquérir et à conserver toute sa vie.

Dites-moi comment je peux vous aider à VRAIMENT vivre une vie de parent plus apaisé en répondant à ces 5 courtes questions (ça ne prendra qu’une minute).

Merci pour votre aide précieuse.